Extrait des "RADI...euses" :

   "... Au commencement était le souffle. La prise en compte du geste et de sa respiration. Sans cette respiration, pas de mouvement, pas de force, pas de vie. Elle est l'élément incontournable sans lequel je n'arriverai jamais à prendre mon envol. Il n'y a pas à tergiverser, maintenant que j'ai fais le choix de vivre, en m'inspirant des Shadocks, je ne dois jamais m'arrêter de pomper, de pomper encore et toujours, de pomper goulûment l'oxygène qui m'entoure..."  

Éditions Mané huily

1è boulevard de Beaumont

35000

Rennes

ed@manehuily.com

 

www.edmanehuily.com



Extrait de "J'aime les gens" :

 … « la fourchette à gauche et le couteau à droite » … C’est la règle ! … Une des nombreuses règles de notre métier… Alors, si tu veux apprendre, mon gars… ouvre grands tes yeux et tes oreilles ! …

 

Éditions Mané huily

1è boulevard de Beaumont

35000

Rennes

ed@manehuily.com

www.edmanehuily.com



Extraits de "Nos racines sont..." :

64 / "NOS RACINES SONT..."

 

CONVIVIALES...

 

Elles nous ressemblent et nous rassemblent, au bord du gouffre où s'enfonce un corps usé ou sur un chromo partagé. Notre appartenance raisonnée au groupe facilite l'échange et l'instinct grégaire conditionne alors nos réactions. En tant qu'animal social évolué, nous nous laissons entraîner dans la danse, et d'un entrechat furtif ou d'une cabriole exubérante, nous prenons part au ballet. Autour de la piste les spectateurs applaudissent et chacun participe aux ripailles avec des œillères qui se craquellent sous la chaleur de l'expérience commune.

 

69 / "NOS RACINES SONT..."

 

AMOUREUSES...

 

 

Avec des regards qui s'échangent, des sourires qui se font écho, des mains qui se joignent et des corps qui s'unissent pour exécuter une danse intime et sensuelle. Elles se cherchent, dialoguent et se rapprochent, dans un désir commun d'harmonie ; puis elles se réchauffent et se caressent en partageant leur temps, présent et avenir. Enfin, nées de gestes et de pensées en commun, elles se construisent des souvenirs qui embellissent le voyage.

 

 74 / "NOS RACINES SONT..."

 

PASSIONNANTES...

 

Elles nous bercent de ses contes de fées, nous envoûtent de ses légendes. Elles capturent notre attention grâce aux rebondissements feuilletonesques de son Histoire. Elles sont ce que nous en faisons, nourriture ou poison. Parfois trop proches des émotions qu'elles suscitent en nous, nous perdons pied dans un marigot d'idées qui ont fait leur temps ; et parfois, nous calmons nos stress contemporains au sein d'une sagesse ancestrale.



 

1999

PUZZLE LITTÉRAIRE

 

(projet pour une année de radis)

 

-365 jours, 365 tableaux, 365 fois jeter sur la toile formes et couleurs, idées et sentiments...

 

-Travail titanesque pour stakanoviste du pinceau...

 

-Chaque jour cerner le sujet, le décomposer et reconstruire son image à chaque coup de poignet...

 

-Chaque jour inscrire sur la toile la suite du texte...

 

-Dans ce fascicule, reconstitution chronologique du puzzle...



RENNES

=

PAS-RADIS ?

 

(guide littéraire et poétique)

 

 

extrait :

 

" Les trajets parcourus par les habitants de cette ville, tissent une toile invisible faite de lignes de fuite et de circonvolutions déroutantes ; les lieux s'imprègnent de ce mouvement Majesté, et la valse des enseignes semble rythmer les déplacements des citadins..."



 

 

LE PROFIL DU RADIS

 

extrait :

 

"... Retrouver le goût et l'instinct... Allez droit au but... Foncer !... Foncer !... Arrachez avec vigueur les radis de la terre... Travailler les saveurs, les couleurs... Faire sauter en rondelles, blanchir, goûter, saler, modifier, explorer, inventer..."



 

LE GALOPIN

MODE D'EMPLOI

 

 

 

 

 

Une aventure gastronomique et littéraire authentique.

La grande (et les petites) histoire(s) d'un lieu unique.

La philosophie d'un métier passionnant.

Une étonnante galerie de portraits.

Un voyage au cœur d'un restaurant.

 



 

 

 

CONCARNEAU,

ÎLOT TRÉSOR...

 

 

Aventure littéraire bretonne pleine d'humour et de poésie.

 

 

extrait :

 

""Toutes ces îles, ces îlots, ces rochers et ces atolls, sauvages ou policés, battus par des vents rugissants ou accablés d'un soleil sans pitié. Debout sur le rivage, le dos à l'océan, tu poses le pied sur ces terres isolées et prends la mesure de ton action avec modestie et humilité..."